L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue.

L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue.

Tu as déjà sûrement entendu la phrase populaire : « l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue ». Mais qu’est-ce que cela veut réellement dire ? Dans cet article, je vais te donner mon interprétation de cette expression afin d’ouvrir la réflexion et de casser les préjugés. Mon but dans cet article (et dans tout ce que je fais en général) est de partager à un maximum de monde mes idées afin d’aider un maximum de personnes à évoluer personnellement.

Tu seras d’accord avec moi : le bonheur est quelque chose de complexe qui ne peut être acheté par l’argent. L’amitié, l’amour, la reconnaissance, la confiance ou encore l’accomplissement de soi sont des valeurs plus grandes que l’argent. D’un autre côté, l’argent contribue à notre bonheur, car il nous permet d’acheter des biens matériels ou des services nous mettant dans une position plus encline à développer notre bonheur. Il est en effet difficile de s’accomplir soi même lorsqu’on doit sans cesse lutter pour sa survie.

Je ne peux m’empêcher de lier mon propos à la pyramide de Maslow (autrement appelée la pyramide des besoins). Je ne vais pas te détailler ce concept ici et je t’invite à consulter Wikipédia pour plus d’information à propos de la pyramide des besoins. En résumé, la pyramide de Maslow est une pyramide des besoins élaborée dans les années 40 à partir des observations du psychologue Abraham Maslow.

Il a défini 5 niveaux de besoins :

Selon Maslow, nous ne pouvons pas assouvir nos besoins supérieurs (le haut de la pyramide) sans avoir complété les niveaux inférieurs. Maslow précise toutefois que le passage d’un niveau à l’autre se fait progressivement et non par étapes. Cependant, les niveaux supérieurs seront toujours moins « complets » que les niveaux inférieurs. Prenons par exemple les besoins de sécurité qui (en toute logique) seront plus facilement comblés que les besoins de s’accomplir. Si l’on prend le problème dans le sens inverse on pourrait dire que quelqu’un n’ayant pas des besoins de sécurité suffisamment comblés aura du mal à de développer personnellement.

Mais pourquoi est-ce que je te parle de cela ? Pour moi, l’argent permet de combler plus facilement le niveau 1 (besoins physiologiques) et peut aider grandement pour le niveau 2 (besoins de sécurité). L’argent, bien utilisé, te permettra également de travailler sur les niveaux 3, 4 et 5, car tu pourras devenir une meilleure personne en te formant ou encore en finançant des projets qui te tiennent à cœur (la recherche, les mouvements solidaires…).

Prenons 3 exemples hypothétiques de personnes dans des situations très différentes :

  • J’ai très peu d’argent et je cumule 2 travails pour joindre les 2 bouts (je travaille 60 heures/semaines). J’ai également très peu de temps, car je dois m’occuper de mes enfants et des tâches ménagères.
  • Je gagne bien ma vie et je travaille beaucoup, mais j’ai suffisamment d’argent que pour pouvoir consacrer du temps à combler mes besoins physiologiques et de sécurité. Je dois néanmoins continuer à faire attention, car je ne suis pas à l’abri d’un imprévu.
  • L’argent n’est pas un problème pour moi et je peux vivre sereinement sans craindre pour mon avenir, ce qui me permet d’avoir le temps nécessaire pour assouvir mes besoins. Je peux lancer les projets qui me tiennent à cœur.

En comparant ces 3 situations, je pense qu’il est assez clair que la personne qui a suffisamment d’argent aura plus de temps et moins de stress pour travailler sur son bonheur. Il est cependant évident que cela ne garantira pas du tout son bonheur. C’est pour cela qu’il faut utiliser l’argent avec précaution. L’« utiliser » est vraiment le bon mot. L’argent est finalement le carburant qui te permettra d’atteindre des objectifs plus élevés afin d’assouvir plus facilement des besoins. En aucun cas, il ne va t’apporter le bonheur, car il ne pourra jamais suffire à combler tous les niveaux de besoins.

Je t’invite donc à considérer l’argent plus comme un moyen qu’une fin en soi. Comprendre comment l’argent fonctionne est une des clefs du succès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *